Dans une société où l’information est devenue une richesse, l’Open data, ou l’ouverture des données publiques, permet de mettre en commun des données qui deviendront, à leur tour, de l’information. La loi NOTRe est un texte fondateur pour l’ouverture des données publiques. Depuis 2016, la loi pour une République Numérique et le décret n°2016-360 relatif aux marchés publics ont renforcé le cadre juridique de l’Open data en rendant obligatoires plusieurs dispositions pour les collectivités territoriales.

Les collectivités de plus de 3 500 habitants et comptant au moins 50 agents doivent publier certaines catégories de documents administratifs, notamment « toutes les informations dont la publication présente un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental ».

Qu’est-ce que l’Open data ?

À la demande du Secrétariat d’État au Numérique, l’association OpenDataFrance a organisé une concertation pour élaborer le Socle Commun des Données Locales. Il s’agit d’un référentiel de jeux de données recensés qui doivent être ouverts prioritairement par les collectivités.

L’Open data est un sujet apparu au sein des collectivités depuis quelques années maintenant. Il repose sur le principe de mettre à disposition de tout le monde des données publiques. Ainsi, chacun pourra facilement et gratuitement y accéder et les réutiliser. Concrètement, l’objectif est de développer une économie locale et favoriser la transparence de la vie publique.

Que propose l’Adico ?

Nous vous proposons une plateforme Open Data sur laquelle chaque collectivité va pouvoir déposer ses jeux de données. Manuellement ? Non. En effet, nous avons travaillé avec les éditeurs de logiciels pour qu’ils développent des connecteurs afin d’automatiser vos publications.